mercredi 26 juin 2019

Gare de Vichy, 10 ans déjà

Voilà dix ans, jour pour jour, que le pôle d’échanges intermodal de la gare de Vichy a été inauguré.
Je ne pouvais être présent à cette inauguration, sans doute étant trop jeune, mais surtout parce que j’avais mon oral du baccalauréat de français.
Bâtiment voyageurs de la gare de Vichy
Entrée principale de la gare de Vichy, le 21 décembre 2015. Voilà à quoi ressemble aujourd’hui (à quelques différences près), et depuis dix ans, le bâtiment voyageurs de la gare.
Photo : Florian Fèvre [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons
Un grand chantier municipal (et communautaire) des années 2000
Après le centre commercial des Quzatre Chemins en 2002, l’esplanade du Lac d’Allier (boulevard du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny et boulevard du Maréchal-Franchet-d’Esperey) entre 2007 et 2009, et dans l’agglomération, le stade aquatique livré début 2008, la gare de Vichy a été un des grands chantiers menés par la municipalité de Vichy, dirigée à l’époque par Claude Malhuret.
L’inauguration du 26 juin 2009 marque donc l’entrée dans une nouvelle ère pour la gare : l’intermodalité.
Plaque inauguration du pôle d'échanges intermodal
Plaque de l’inauguration du pôle d’échanges intermodal. On peut y lire :
« LE PÔLE D’ÉCHANGES INTERMODAL DE TRANSPORTS VICHY VAL D’ALLIER A ÉTÉ INAUGURÉ LE 26 JUIN 2009
Pour mener à bien la politique de mobilité, quatre maîtres d’ouvrage ont conjugué leur action pour favoriser l’usage et le déplacement des transports collectifs en créant le Pôle d’échanges intermodal. Aujourd’hui, alors que le bâtiment historique de la gare a retrouvé son aspect historique, les usagers trouvent en un seul et même lieu tous les moyens de transports nécessaires à leurs déplacements depuis un parvis paysager : trains, cars, bus urbains, transports à la demande, taxis, vélos, et stationnements automobiles.
 »
Photographie personnelle

Quels aménagements ?
Carte des environs de la gare de Vichy
Carte des alentours de la gare de Vichy.
Source : données OpenStreetMap et ses contributeurs, adaptée par tabltrai [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons. Importé le 31 janvier 2015.
Le gros du chantier a commencé en 2006-2007. À commencer notamment par les voiries. Fin 2007, ce sont deux giratoires plats et des voies réservées aux autobus, mais également l’aménagement d’une gare routière au sud du bâtiment voyageurs et d’un parking payant à l’est, de l’autre côté des voies, et géré par une entreprise privée. L’aménagement paysager se poursuit en 2008-2009.
Dans la gare, tout a été pensé pour les personnes à mobilité réduite, mais uniquement dans le bâtiment. Si deux ascenseurs ont été construits pour relier le bâtiment au passage souterrain et au parking Est, il faudra attendre plusieurs années pour que le deuxième quai soit accessible. L’information voyageurs répond aux nouvelles normes d’accessibilité, notamment les écrans.
Niveau intermodalité, la gare routière reste assez mal signalée de l’intérieur comme de l’extérieur. Les quais sont numérotés, mais seulement pendant un an. De l’extérieur, des panneaux provisoires ont été implantés pour identifier le nouveau cheminement.

Combien cela a-t-il coûté ?
Le projet a été financé par quatre maîtres d’ouvrage (les collectivités territoriales — communauté d’agglomération et commune —, SNCF et Réseau ferré de France), en incluant des participations du département de l’Allier, de la région Auvergne, de l’État et du fonds européen FEDER.
Il a coûté près de 13 millions d’euros (précisément 13 064 607 € hors taxes).
Un panneau, visible près de l’entrée vers la boutique, rappelle cet événement.

Sources

Quels changements depuis ce grand chantier ?
Depuis l’inauguration, beaucoup de changements sont survenus notamment en ce qui concerne l’accessibilité ou l’amélioration de l’intermodalité.
  • Accessibilité de la gare : il manquait un ascenseur pour le deuxième quai (voies B et C). Il a fallu attendre plusieurs années (et même des repoussements qui ont provoqué la colère des élus) pour que le monte-charge soit enfin remplacé (en fait, déplacé vers le troisième quai, desservant la voie D. Les travaux se sont achevés seulement en 2017, pour un montant de 1,55 million d’euros.
  • Nouvelle signalétique : une nouvelle version de la signalétique, avec codes couleurs, a été déployée en 2015 (photo ci-dessous). Elle remplace l’ancienne signalisation mise en place lors des travaux de la gare en 2008.
Nouvelle signalétique déployée en gare de Vichy, fin 2015.
Nouvelle signalétique en gare de Vichy, le 12 décembre 2015.
Tabl-trai [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons
  • Nouveaux écrans dans le hall : les écrans indiquant les départs et les arrivées ont été changés en mars-avril 2015. Trois grands écrans remplacent le grand tableau des départs, affichant sur dix lignes les prochains départs.
  • Nouveautés 2017 : point retrait de colis, distributeur automatique de billets de banque (à la sortie nord), wi-fi (gratuit et illimité [1]).
  • Nouveaux espaces détente (2018-2019) : plus de places libres au lieu d’un espace vide, restauration des places à hauteur de la sortie sud, espaces de recharge avec ports USB.
  • Renforcement de l’intermodalité :
    • en 2014, l’ancienne communauté d’agglomération de Vichy Val d’Allier a lancé un service de location de vélos (Vivélo) avec un parking vélos sécurisé. Certes, il y a déjà des parkings pour vélos, mais ils ne sont pas couverts (l’un d’eux a même été modifié en 2018). En plus du déménagement du kiosque de la place Charles de Gaulle (ancien point névralgique des transports urbains) vers la gare, la gare devient un véritable pôle d’échanges intermodal.
    • en 2018, l’actuelle communauté d’agglomération Vichy Communauté lance un service de location de vélos cette fois-ci en libre service. Sept (et non pas huit) places sont aménagées à la sortie ouest de la gare. L’utilisation de ces vélos est conditionnée à l’utilisation d’une application mobile.
Parking des vélos en libre-service
Location de vélos en libre-service, le 26 juin 2019.
Liste non exhaustive.
  1. depuis le 15 juillet 2017 ; il existe déjà la wi-fi de la ville, mais limité dans le temps.
Dernières minutes
  • Écran d’information des prochains départs d’autobus et d’autocars : longtemps inopérant et sans date de mise en service connue, l’écran fonctionne enfin. Dommage qu’il ne soit pas orienté vers la sortie.
  • Renforcement de la signalétique : aperçu aujourd’hui même les accès aux voies B, C et D, mieux signalés.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire