mercredi 21 mai 2014

Train TER 874010 du 19 mars 2014

Un train TER reliant Vic-le-Comte à Moulins-sur-Allier n'a pas pu arriver à destination. En cause, un accident de personne survenu au triage des Gravanches, à 5 km au nord.

Le train TER 874010 est parti de Vic-le-Comte à 15 h 16. Il arrive en gare de Clermont-Ferrand voie C. Le temps de changer de conducteur, notre train partira à 15 h 42. Trois minutes sont passées quand nous entendons subitement, non pas les bogies qui ne prennent plus contact avec les rails, mais un bruit étrange: ce n'est pas du ballast, mais bien une personne qui se serait jetée sous le train, au moment même où nous longeons le triage des Gravanches. Le train s'immobilise un kilomètre après. À cet endroit, les TER assurés en AGC comme celui-ci (élément X 76561/562) atteignent leur vitesse de pointe de 160 km/h.

Une immobilisation longue comme elle se doit
Les conséquences d'un accident de personne comme celui-ci sont lourdes, notamment pour le conducteur qui est forcément en état de choc et qui doit être remplacé. Les ASCT [1] nous confirment qu'il s'agit d'un accident de personne, d'ailleurs, l'un d'eux nous informe que l'immobilisation dure un moment, mais qui s'éternise ; le temps de l'enquête, le train doit rester immobile. Un membre de l'astreinte traction va prendre le relais (le temps est long pour faire dépêcher un conducteur de remplacement). Pendant ce temps, les voyageurs sont indignés (rendez-vous raté, par exemple).
À 17h40, le train redémarre. À Gerzat [2], trois voyageurs attendant leur train sont exaspérés que leur train ne marque pas l'arrêt. Fin de parcours à 17 h 49 sur le quai 1 de la gare de Riom, loin de l'entrée principale, au droit de la pancarte 8V.

Des trains logiquement supprimés et en retard
La conséquence de cet accident de personne est la suppression de trains dans les deux sens de circulation. Le TER suivant pour Moulins n'aura finalement pas circulé. Les installations permanentes de contre-sens (IPCS) ont bien joué leur rôle, avec une circulation à vitesse réduite, ce qui a permis aux voyageurs d'arriver à destination à Clermont-Ferrand.

La suite du voyage dans un Intercités
Les voyageurs du TER 874010 ont continué leur trajet dans le train Intercités 5982, qui part avec près de 50 minutes de retard, et qui marquera un arrêt exceptionnel en gare de Saint-Germain-des-Fossés avec une correspondance pour Varennes-sur-Allier.
Au total, j'aurai mis 3 h 8 minutes pour aller de Clermont-Ferrand à Vichy, battant par ailleurs un record de temps de parcours sur un train habituellement direct (détenu neuf jours seulement par le 5971 en 3 heures).

Couverture par les médias
La SNCF n'a fait aucun commentaire sur cet accident de personne. Le responsable des lignes Clermont-Moulins et Clermont-Montluçon n'a pas réagi sur l'un de ces deux blogs. Aucun commentaire n'a filtré sur les billets existants. De son côté, Infolignes annonçait la suppression intégrale de ce train contrairement à la réalité. Pour le 5982, l'arrêt à Saint-Germain-des-Fossés était bien mentionné comme arrêt ajouté, avec une explication du retard concernant justement l'accident de personne.
La Montagne a illustré cet accident avec un train de marchandises ce qui est sans rapport avec les faits, et a indiqué que ce train avait continué jusqu'à Moulins par un autre train alors que la réalité était tout autre.

[1] Agent du Service Commercial Trains
[2] L'information voyageurs en temps réel dans cette halte est inexistante.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire