lundi 16 décembre 2013

Début du SA 2014

Le début du service annuel 2014 a été marqué par un mouvement social régional, qui a duré plus d'une semaine.

La fin du service annuel 2013 a été marquée le jeudi 12 décembre par un mouvement social national impactant lourdement la circulation des trains. Dans le sens Vichy - Clermont-Ferrand, seuls les trains partant à 5:50, 7:02 et 8:18 ont pu circuler avec une composition renforcée: 2 AGC même si le problème de capacité reste critique à Riom. En effet, beaucoup de scolaires empruntent le train partant de Riom à 7:24. Rapidement, la rame est très remplie à la limite de la surcharge. Si habituellement ce train circule en unité simple, c'est parce ce train dessert une halte avec un quai court qui impose aux voyageurs de monter en tête du train: Bessay.

La limitation du parcours de ce train engendre une rupture de correspondance. À Clermont-Ferrand, le TER arrivant voie A à 7:33 (il n'est pas prolongé jusqu'à Brioude, d'ailleurs aucun train ne circule au-delà d'Issoire) nécessite un changement de voie ou de quai. Ce n'est pas souvent le cas, le train partant à 7:51 est assuré avec le même matériel.

Malheureusement, ce mouvement national se poursuit le lendemain avec un mouvement régional. Le vendredi 13 décembre, même topo. Mêmes trains supprimés, même plan de circulation. Il a dû se prolonger le samedi, dernier jour du SA 2013, le dimanche 15, premier jour du SA 2014 (premier TER Vichy - Clermont-Ferrand après 16:30!). Si sur Clermont-Ferrand- Lyon le trafic est revenu à la normale, il n'est pas de même pour les Clermont-Ferrand- Moulins. Donc, pour certains trains, le mercredi aura été le dernier jour de circulation au SA 2013. Cas par exemple du train de 16:42 départ de Clermont-Ferrand pour Moulins, très fréquenté.

Pire encore, ce mouvement social régional pourrait se poursuivre jusqu'à la fin de la semaine. Certains trains ne pourraient même pas circuler entre l'entrée en vigueur du SA 2014 et la rentrée des classes suivant les vacances de Noël. Dans la semaine du 16 au 20 décembre 2013, le jeudi 19 décembre a été le seul jour où le trafic a été annoncé comme normal. Certains trains, comme le Clermont-Ferrand - Moulins partant à 16:42 n'a donc circulé qu'une seule fois dans la semaine au lieu de cinq une semaine de service normal.

Sur la ligne de Thiers, les horaires ont été lourdement modifiés. En cause, un ralentissement imposé par RFF sur la section Thiers - Montbrison. La pérennité de cette liaison (qui concerne les TER Clermont-Ferrand - Saint-Étienne) risque de ne plus être assurée. En conséquence, les horaires des trains sont modifiés. Certains passagers ont été mécontents de ce changement d'horaire imposé par les contraintes d'exploitation (signalisation, voie unique). Les trains peuvent toujours se croiser à Aulnat, Vertaizon, Lezoux, Pont-de-Dore, Thiers sur la partie auvergnate, Noirétable, Boën-sur-Lignon, Montbrison pour la partie ligérienne.

Dans le Massif central, des lignes ferroviaires sont menacées. L'une d'elles sera contrainte à fermer en juillet 2014: il s'agit de la ligne de Laqueuille à Eygurande-Merlines, avec logiquement Eygurande - Ussel (Montluçon - Ussel ayant été fermée en 2008 à tout trafic voyageurs). Avec peu de trains (2 A/R par jour en moyenne) côté exploitation, et une ligne ne garantissant pas une sécurité optimale selon RFF, on peut dire que l'Auvergne et le Limousin se tournent vraiment le dos. Sans parler de Montluçon - Limoges où la desserte est ridicule. Mais il reste tout de même Aurillac - Brive comme liaison viable, permettant aussi des correspondances à Brive pour Paris-Austerlitz. Le train Intercités Bordeaux - Clermont-Ferrand risque de ne plus dépasser Ussel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire