mercredi 31 juillet 2019

Bilan de train : avril à juillet 2019

Le mois de juillet 2019 se termine, il est donc temps de faire un bilan.

Depuis que j’ai trouvé un emploi dans la cartographie près de Clermont-Ferrand, j’emprunte désormais un train (ou plusieurs, vu la qualité désastreuse des relations diamétrales [les relations entre le nord et le sud de Clermont-Ferrand] dans la gare principale de la capitale auvergnate).
Les statistiques reprennent enfin, après quatre mois de figeage (quatre mois sans avoir emprunté un train).

Nombre de trains empruntés
Au (2019) :22/0431/07écart
Nombre de trains empruntés
y compris les correspondances :
1 6111 788+ 177
Nombre d’allers :807873+ 66
Nombre de retours :804870+ 66

Les contrôles du titre de transport
Le titre de transport peut être contrôle non seulement à bord du train, mais aussi sur un quai. Aucun contrôle n’a été observé en gare de La Pardieu, mais ils ont été assez fréquents en gare de Vichy.
La carte unikOpass était, jusqu’en juin 2019, celle qui permettait de voyager en règle. En raison de la fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes, les abonnements de juillet et août sont délivrés sur support papier. La carte OùRA! (qui existe déjà en Rhône-Alpes) — obtenue gratuitement, tout comme la carte modePass pour le réseau urbain T2C, étant titulaire d’un abonnement combiné TER+T2C — remplacera la carte unikOpass, mais ne peut être utilisée qu’à partir de septembre 2019.
Contrôle du titre de transport
Au (2019) :22/0431/07écart
Nombre de contrôles :670 (41,6 %)709 (39,7 %)+ 39 (en baisse)
Nombre de non-contrôles :829 (51,5 %)967 (54,1 %)

Les arrivées et les départs en gare de Clermont-Ferrand
Je redoutais l’arrivée des trains arrivant à Clermont-Ferrand voie A, trop rapidement empruntée et traduisant un mauvais accueil, avec vue sur les voies de service d’un côté et toutes les autres voies (et le quai) de l’autre.
Arrivées et départs en gare de Clermont-Ferrand
Au (2019) :22/0431/07
VoieAllerRetourAllerRetour
I308030 (=)116 (+36)
H2331624 (+1)329 (+13)
G3310633 (=)117 (+11)
F117128160 (+43)128 (=)
E674569 (+2)46 (+1)
D653565 (=)40 (+5)
C943796 (+2)37 (=)
A32014337 (+17)14 (=)
inconnue584358 (=)43 (=)
La majorité des trains 874003 (arrivée 7:51) sont entrés voie F. Un train en provenance de Thiers arrivant à la même heure ne permet pas une arrivée voie A comme les trains encadrants, ceux partant un quart d’heure plus tôt et plus tard, et continuant aussi au-delà de Clermont-Ferrand.
Évolution des ratios arrivées et départs sur deux voies, en gare de Clermont-Ferrand
Au (2019) :22/0431/07Évolution
Arrivée voie F117/807 (14,50 %)160/873 (18,33 %)en hausse
Arrivée voie A320/807 (39,65 %)337/873 (38,60 %)baisse mais tendance hausse
Départ voie I80/804 (9,95 %)116/870 (13,33 %)en hausse
Départ voie H316/804 (39,30 %)329/870 (37,82 %)en baisse

Les arrivées voie A en gare de Clermont-Ferrand
En juillet, en raison de travaux sur la voie F, celle-ci est condamnée (tout comme la voie E), obligeant le train 874003 à arriver sur une autre voie, généralement la voie A.
En juin 2019, la voie A (qui avait également subi un RVB [renouvellement voie ballast] en octobre 2014) avait été condamnée afin de rénover une voie… de service.
Au fil du temps, le ratio n’a cessé d’augmenter, en passant au-dessus des 40 % dès février 2014, pour ne redescendre… que quatre ans plus tard.
Le tableau ci-dessous montre l’évolution, saison par saison, des arrivées voie A en gare de Clermont-Ferrand.
Évolution des ratios arrivées voie A, en gare de Clermont-Ferrand
Au :ArrivéesTotalRatioÉvolution
Saison 1 (04/09/2012)3115420,13 %
À fin 20124119421,13 %en hausse
Saison 2 (31/08/2013)8225232,54 %en hausse
À fin 201312131738,17 %en hausse
Saison 3 (31/08/2014)16538542,86 %en hausse
À fin 201418243841,55 %en hausse
Saison 4 (31/08/2015)24253245,49 %en hausse
À fin 201526558545,30 %en hausse
Saison 5 (31/08/2016)26659244,93 %en baisse
À fin 201627563243,51 %en baisse
Saison 6 (03/09/2017)29369342,28 %en baisse
À fin 201730975440,98 %en baisse
Saison 7 (27/09/2018)32080639,70 %en baisse
À fin 201832080739,65 %en baisse
31/05/201932283138,75 %en baisse
30/06/201932285037,88 %en baisse
31/07/201933787338,60 %en hausse


La traction électrique : toujours très marginale
Depuis l’arrivée des Régiolis, ces nouveaux trains plus capacitaires et pouvant aussi bien circuler en mode thermique qu’électrique, l’utilisation du mode électrique est enfin possible, ce qui met partiellement fin à une ineptie écologique consistant à faire circuler des trains en mode thermique sous les caténaires.
Évolution de l’utilisation de la traction électrique sur les TER
Au :ArrivéesTotalRatioÉvolution
À fin 201601 2650,00 %
À fin 2017861 5075,71 %
À fin 20181161 6117,20 %en hausse
Au 31/07/20191281 7887,16 %en baisse
Ce ratio ne comprend pas les trains Corail avec locomotive électrique (les Intercités à réservation), pris uniquement en cas de situations exceptionnelles (suppression du train TER initialement emprunté).
Cette valeur en baisse résulte de l’utilisation des TER, majoritairement des Bombardier X 76500. Le 874003, train que j’emprunte le matin, est systématiquement assuré en X 76500, et la ligne au sud de Clermont-Ferrand n’est pas électrifiée.
Toutes les statistiques sont personnelles et proviennent de relevés soigneusement notés (numéro du train, engin dans lequel je suis monté, voies d’arrivée et de départ à Clermont-Ferrand, contrôles et retards éventuels).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire